Etudes

Études de fondation

funderingsstudiesUn rapport de sondage donne la capacité portante calculée pour un type de fondation déterminé.
Si on souhaite un dimensionnement effectif des fondations, qui tient compte de la répartition des charges et des dimensions de la construction, alors il faut réaliser une étude de fondation.

Tout d’abord les plans de la construction sont étudiés, afin de déterminer la descente de charges, qui tiendra compte des différents types de matériaux utilisés. Ensuite, par cette descente de charge et l’utilisation de programmes spécialisés de calculs, les armatures optimales à mettre en œuvre dans la fondation sont calculées. Si c’est applicable nous proposons toujours une alternative avec un béton avec des fibres en acier.

Par la réalisation d’une telle étude mes fondations sont calculées en tenant compte de l’aspect économique et de la stabilité de la construction.
Nous pouvons dimensionner tout type de fondation : semelles isolées, semelles filantes, radier général, caves, puits et pieux.

Les ingénieurs de Diepsonderingen Verbeke sont prêts à vous déterminer la fondation correcte de votre future construction..

Études géo-électriques

geo1But = Méthode de recherche géophysique pour la détermination de la répartition des résistivités électriques dans le sol. Cette méthode est souvent utilisée pour la recherche de cavités souterraines ou la détermination de la configuration des couches de sol.
Principe
Le principe réside en la mesure de la résistance électrique du sol sous l’application d’un  courant. D’une manière pratique un courant électrique est envoyé dans le sol au moyen de deux électrodes et la différence de tension est mesurée entre deux autres électrodes. Ces électrodes sont implantées en ligne sur le terrain. En augmentant la distance entre les électrodes sources le courant est envoyé systématiquement dans les couches plus profondes. De cette manière on peut déduire de manière verticale  la résistivité électrique des différentes couches de sol. Pour déterminer la résistivité du sol en deux dimensions, selon la ligne installée, le dispositif est déplacé latéralement le long de cette ligne. On détermine ainis un profil de résistivité du sol à l’endroit de la ligne d’électrode (fig. 1). En augmentant la longueur de la ligne on augmente aussi la profondeur de recherche.

Applications possibles

  • Recherches de cavités souterraines  (fig. 2)
  • Recherches géologiques (type et configuration des couches de sol – fig. 3)
  • Recherche de zones fortement remblayées

geo2 La présence de cavités dans des couches crayeuses, dans les zones de haute résistivité (zone rouge foncé) doit être ultérieurement contrôlée au moyen de forages diagraphiques.geo3 Représentation du lit d’un ruisseau. Les couches alluviales se manifestent par une faible résistivité, les matériaux rocheux dans lesquels le ruisseau à creuser sont lit montrent une plus grande résistivité.

Expertises

Comme bureau d’études avec une très grande expérience en mécanique du sol nous régulièrement contacté comme expert indépendant pour de nombreuses expertises et analyses de dégâts.

Nous assurons notre aide à toutes les parties concernées pour la recherche de la ou des causes du sinistres et recherchons des solutions possibles de remédiation.

Calculs de talus

Lors de la réalisation d’une excavation il est très important de savoir si le talus est suffisamment stable et qu’il ne va pas se produire de glissement. Ceci aussi bien pour garantir la sécurité des personnes que la stabilité des constructions proches.

Pour ça on réalise des simulations au moyen de programmes spécialisés. D’après les résultats on pourra prévoir si un talus sera stable pour une longue durée, pour une courte durée ou sra instable.

Pour ces calculs on tient compte des paramètres suivants:

  • Succession des différentes couches géologiques (données de sondages et/ou de forages). Une connaissance précise des divers types de sol est importante puisque chacune a ses propres paramètres géomécaniques.
  • Profondeur à laquelle sera faite l’excavation.
  • Distance entre la zone d’excavation et les constructions existantes. Il est aussi important de connaître les caractéristiques des fondations de ces constructions (système de fondation, niveau d’assise, charge appliquée au sol).
  • Niveau d’eau dans le sol.

Études de pompages

En vue de travaux d’assainissement ou de terrassement (par exemple la Construction d’une cave) il peut être nécessaire de prévoir un rabattement de la nappe. Par ce rabattement les couches de sol qui se trouvent dans la zone d’influence du pompage peuvent donner lieu à un tassement. Les constructions qui sont fondées dans de telles couches peuvent donc subir des tassements inacceptables. Une étude spécifique pour estimer ce risque peut être consiellée ou même nécessaire.

Une telle étude doit être basée sur les résultats des essais de terrain suivants:

  • Sondages : grâce auxquels on peut estimer les tassements provoqués pat un rabattement. Au moyen de ce calcul de tassements on peut estimer le rabattement maximal admissible de la nappe. Si on souhaite malgré tout réaliser une pompage plus important, alors il faudra prendre certaines précautions (ex. ré infiltration de l’eau, fermeture hydraulique de l’excavation …)
  • Piézomètre : en premier lieu pour connaître le niveau naturel de l’eau dans le sol de manière précise. Lors du pompage ces piézomètres permettent aussi de suivre le rabattement de l’eau.
  • Essais de perméabilité (essais d’infiltration) : ces essais, qui peuvent être réalisés dans les piézomètres, sont nécessaires pour déterminer le débit qu’il faudra pomper pour réaliser le rabattement. Une connaissance de la perméabilité est aussi nécessaire pour connaître le rayon d’influence du pompage. On peut alors calculer les lignes de rabattement et les courbes de tassements en fonction de la distance par rapport à l’excavation/filtres de pompage..